Categorie

Esquièze-Sère : reprise des dédicaces chez Plume

Conclusion du superbe film La Librairie : « On ne se sent jamais seul dans une librairie ». Spécialement vrai à la librairie Plume où Gwendy Vincent a récemment célébré la fête des librairies indépendantes et le 40ème anniversaire de la loi Lang imposant un prix unique sur les livres dans tous les points de vente. Elle a alors diffusé de la musique, pointe de gaieté dans la rue privée de touristes.

5 clients maxi à la fois mais Plume reste un lieu de rencontre, presqu’une thérapie pendant les restrictions sociales comme le remarque une cliente. « Nous avons de la chance de vivre ici, faire de belles balades mais aller à la librairie fait du bien. On y rencontre des gens intéressants, une bouffée d’oxygène ! »

Croiser des personnes comme Monsieur Carassou, ancien professeur, peut être

mémorable. L’écouter parler de Blaise Pascal est un délice pour le maire Patrice Vuillaume. « Si nous avions eu des profs comme lui, nous serions tous tombés amoureux des cours de français ! »

Un jour Nathalie et Christophe passent devant la librairie. Elle se met à danser, il chante en alertant sur la culture en perte de vie. Spectacle impromptu, les passants sourient comme cette dame : « c’est vrai j’avais oublié la joie de voir, sentir le cœur des artistes qui s’expriment. » Gwendy est étonnée. « C’est fou, beaucoup de personnes se laissent porter par cette ambiance sans art. »

Cadeau du jeune couple avant de partir, une plume et le château Ste Marie peints sur la vitrine.

Ce samedi de 16 heures à 18 heures, Gwendy reçoit César Rioual pour la dédicace de son premier livre « Etoile Polaire ». « L’histoire d’un jeune Breton qui, ayant mal tourné, est envoyé travailler à Paris par son père. Il échoue à Pigalle, fait des rencontres et part sur les traces de sa mère entre Nantes et l’Espagne. C’est bien écrit avec aussi des anecdotes drôles. «