Categorie

Everything, Zombie World, Lovecraft et créations originales : 404 Comics dévoile tout son programme indé' de 2022

Fraîchement installé sur le marché comics VF en cette année 2021, la maison 404 Comics, enclave du groupe Editis spécialisée sur la bande dessinée américaine (mais pas que), également d’une branche consacrée à la création, prévue en ce mois d’ octobre une soirée spéciale pour quelques annonces sur le programme de l’année à venir. L’occasion pour nous de vous proposer un ensemble récapitulatif et détaillé de tous les albums à venir au cours de l’an 2022, et même du début 2023.

Nous avons également approché Nicolas Beaujouan, directeur de collection chez 404 Comics, pour frontière à la fois les ambitions et stratégies éditoriales pour l’année à venir, après ces premiers mois d’installation sur le marché. Un article que nous avons l’honneur de vous proposer en primeur (si ce n’est même quasi exclusivité), à parcourir dès à présent. Entre les suites de séries débutées, les nouveautés indé’ venues des États-Unis, une réédition anniversaire et les créations originales, on constatéa une envie de l’éditeur de mettre en avant toute la diversité de ce pan de la bande dessinée, tant dans le contenu que dans les formats de livres.

Sur l’année 2021 (qui n’est pas tout à fait achevée), Nicolas Beaujouan dresse un premier bilan : « cela fait maintenant 7 mois que les premiers titres ont libéré pour aller rencontrer les lecteurs et le constat est double. D’abord il faut constater que le marché, le segment GFK comics pour être précis, est au point mort depuis janvier avec des ventes très faibles pour l’ensemble du marché, exception faite de quelques titres se comptant sur les doigts de la main et de l’ effet petit prix des gros éditeurs sur certaines collections.

Dans ce marasme lancer une maison est un défi et nous sommes impactés comme tous nos confrères, mais nous fédérons à chacun de nos titres de nouveaux lecteurs, nous espérons bien entendre les fidéliser sur le long terme, pour qu’ils nous fassent confiance dans le futur. Lentement, mais c’est assez notable pour que je le souligne nous lançons nos nouveaux titres sous le regard bienveillant de plus de lecteurs. Je suis donc très optimiste, même si cela demande un travail intense pour ne rien laisser au hasard.

Je crois aussi que notre choix de proposer une fabrication plus poussée que ce que le marché a l’habitude de voir est une différence que de plus en plus de personnes soulignent sans que nous ayons besoin de communiquer dessus. Mon espoir était que le lectorat serait heureux de découvrir de bons ouvrages dans un emballage digne de ce nom, mon espoir est donc comblé. »

Ceci étant dit, l’éditeur explique pour l’année à venir, qu’après « avoir voulu assez intentionnellement perdre les gens en proposant des titres divers, pour affirmer notre différence et prendre le temps de fédérer les lecteurs et circuits de promotions curieux, nous allons et c’est bien normal sur les artistes. » A noter, avant de faire le listing, que l’ensemble des couvertures est provisoire et peut être soumis à modifications.

Nous vivons Tome 1 – 3 février 2022

La mini-série des frères Inaki et Roy Miranda, publiée chez Aftershock Comics, nous avions déjà été annoncée auparavant – après que le titre a eu droit à une nomination aux Eisner Awards. Mélange de fantasy et de science-fiction, le titre nous plonge en 2084, sur une Terre ravagée par une nature vengeresse, alors que l’humanité tente de répondre à un appel venu de l’espace, qui explique que la planète n’en a pour plus longtemps. Là, on suit le parcours de Tala et son frère Hototo pour rejoindre un point de départ de la planète, ce dernier étant a priori choisi comme un élu pour la survie de l’humanité. Le titre s’est conclu et a déjà trouvé une suite pour l’année prochaine (Era of Palladions), une partie de la force de l’ouvrage résidant dans un changement de paradigme surprenant, allié à la force des dessins d’Inaki Miranda et des couleurs d’Eva de la Cruz.

Le titre est donc attendu pour le 3 février 2022 au prix de 16,90€. L’album est proposé dans un format XL à 160 pages, et s’offrira pour rappel une traduction de Cédric Calas, que l’on connaît sous le pseudonyme du sympathique Commis des Comics.

Tout – 7 avril 2022

Première grosse annonce de nouveauté pour 404 Comics qui ira récupérer le très bon Everything de Christopher Cantwell et I.N.J. Culbard, publié en VO sous le label Berger Books de Karen Berger, chez Dark Horse. Cantwell avait déjà signé précédemment le triptyque She could Fly et opère avec cette série une forme de fable complexe et bizarre qui brasse imaginaire horrifique et critique du consumérisme. Dans une ville à la Twin Peaks, un magasin qui répond au nom d’Everything ouvre, et propose aux habitants de la ville d’acheter littéralement tout et n’importe quoi. Mais la fièvre mercantile qui s’empare des citoyens va mener à de plus en plus d’incidents étranges. La traduction sera assurée par Laurent Queyssi.

Le titre ouvre une ligne « Omnibus » chez 404 Comics en compilant les deux recueils en VO, pour un album au format XL à dos rond, pour un total de 272 pages qui intégrera aussi une analyse de l’oeuvre ainsi que des bonus exclusifs à cette édition française. Le prix de vente est fixé à 24,90€, et Everything marque cette volonté de l’éditeur d’aller mettre en avant son équipe créative.

Ainsi, Nicolas Beaujouan explique : « Everything sera notre omnibus qui se rapprochera premier véritablement du roman graphique. Ce sont de véritables chapitres de livres et je dois l’avouer c’est mon titre phares pour 2022 pour trois raisons. D’abord je rêvais de travailler avec Ian Culbard, tout son travail est fabuleux (remercions Akileos pour les Sherlock Holmes, la quadrilogie Lovecraft et Brinks). Ensuite Christopher Cantwell est un génie de l’écriture et il fait partie (à mon sens) des 3 ou 4 auteurs qui changeront les choses. Et enfin c’est le titre qui vibre à un niveau personnel, il est en phase avec beaucoup de mes affects, je retrouve tout ce qui me dynamise, la question de la gnose, phillip K. Dick, les gnostiques , la musique, la puissance féconde des imaginaires de fiction populaire. Je n’ai pas peur de dire qu’Everything est sans nul doute ma lecture favorite des dix dernières années  ! Attention je ne dis pas que le reste de notre production est moins qualitative , j’aime tous nos titres d’un amour inébranlable mais celui-ci ma chamboulé et me chamboule encore très profondément. »

Jonna Tomé – 28 avril 2022

Le titre en créateur propriété de Chris Samnee et Laura Samnee réservé sa route chez 404 Comics après un premier tome prometteur et rafraichissant. Les lecteurs déjà présents au rendez-vous (et ceux qui rattraperont leur retard d’ici là) peuvent replonger dans cet univers où l’humanité se protège d’immenses monstres qui peuplent désormais la Terre. La jeune Rainbow est partie à la recherche de sa soeur Jonna, disparue dans la nature, et lorsqu’elle la retrouve, comprend que cette dernière est douée d’une force surnaturelle, bien utile pour lutter contre les kaijus.

La publication de Jonna se lie avec la même fabrication que le tome précédent, avec un format standard à dos rond, et une pagination de 120 pages pour un album proposé au tarif de 14,95€. Virgile Iscan sera de retour pour s’occuper de la traduction.

Mundus Tome 1 – 20 mai 2022

Mundus est la première création originale de 404 Comics, qui était initialement prévu au programme de 2021 (comme Big Under, adopter plus loin dans l’article). En réponse à nos questions sur ces décalages, Nicolas Beaujouan nous a expliqué les différents facteurs qui étaient à prendre en compte :

« Les productions ont pris du retard c’est vrai, surtout Big Under que nous repoussons de presque un an, Alex Nieto a malheureusement eu des soucis de santé et j’ai favorisé son rétablissement à la production, mais il est en phase finale et nous en serons tous satisfaits une fois qu’il sortira. Mundus n’est pas vraiment en retard mais nous l’avons décalé car dans la rythmique des sorties penser promo en amont aussi bref c’est une mécanique qui semble simple mais qui est plus complexe qu’il n’y paraît, et ceci explique cela. »

Du reste le pitch n’a pas changé : Mundus voit trois amis adolescents (Anaïs, Ben et Matt) ouvrir la porte d’un monde parallèle dans les années 1990, qui ressemble à s’y méprendre à un monde tiré d’un livre de science-fiction qu’Anaïs a lu plus tôt. Quand ils réussissent à retourner chez eux, leur monde a bien changé, est devenu cyberpunk, alors que la Mundus Corps semble avoir pris le contrôle sur la ville. Le titre est écrit par Laurent Queyssi (que l’on retrouvait donc à la traduction sur d’autres titres 404 Comics), avec des dessins de Oriol Roig. Le titre sera proposé au format standard, et coûtera 16,90€ pour un total de 120 pages.

Le cancre Tome 2 – septembre 2022

Autre suite de série à venir à la rentrée 2022 avec le second tome du Dunce de Jens. K Styve, qui reprendra les comic strips norvégiens (récompensés par le Sproing Award là-bas, un équivalent des Eisner) dans lequel l’auteur dépeint un avatar qui lui ressemble, un peu paumé dans sa vie, et qui essaie de faire au mieux avec tous les tracas et les absurdités du quotidien.

Jens K. Styve signe à la fois le scénario et le dessin, et si la personne en charge de la traduction doit être encore annoncée, on sent à la couverture que ce 2e tome pourrait aller explorer quelques thématiques un poil plus sombres que le premier, allant chercher les recoins des imaginaires de chacun. L’album sera lui aussi proposé au format standard, avec un total de 160 pages pour 21 euros.

Big Under Vol. 1 : Catacombes – octobre 2022

Big Under est donc la seconde création originale de 404 Comics, décalée d’une bonne année comme l’expliquait Nicolas Beaujouan plus tôt dans le texte. Le titre est écrit par Virgile Iscan (auteur et autre traducteur déjà employé par la maison), avec des dessins d’Alex Nieto et des couleurs de Fabiana Mascolo.

Le titre s’amuse à imaginer qu’une Inspection Générale des Carrières a été fondée au XVIIIe siècle à la suite d’effondrement des couloirs souterrains sous la capitale. En 2021, Sonia remarque que son amie Sophie, fille de l’actuel directeur de cette Inspection, a disparu, et va aller à sa recherche en compagnie de trois amies. Une enquête qui va les mener au coeur des catacombes de la ville, qui cachent a priori bien des secrets. L’album sera là aussi au format standard, avec un total de 120 pages, proposé à 16,90€.

Zombie Word : Le Champion des Vers – édition 25 ans – Octobre 2022

C’est un titre qui va attirer beaucoup d’attention qui arrivera pile à temps aux alentours d’Halloween 2022, avec cette réédition du Champion des Vers écrit par Mike Mignola (qui signe aussi la couverture) et dessiné par Pat McEown, sur des couleurs de Pamela Rambo et une traduction du bien bon Philippe Touboul. Le titre profitera d’une édition anniversaire pour ses 25 ans, avec un format XL, et un prix assez doux de 13€ pour cet album de 96 pages. Le récit avait été publié il y a bien longtemps à l’Echo des Savanes (Albin Michel) en 1998 – autant dire que cette réédition était attendue.

Le descriptif de l’éditeur suit ainsi : « Le musée d’une petite ville est en proie à d’étranges phénomènes orchestrés dans l’ombre par l’ignoble Azzul Gotha qui depuis 42 000 ans attend son heure. S’il parvient au mais qu’il s’est fixé né toute l’humanité paiera un tribut aux proportions apocalytiques car, le hyperboréen a scellé avec d’antiquités dieux le futur notre planète.

Né de l’esprit du créateur de Hellboy Mignola et du dessinateur Mike primé Pat McEown, ZombieWorld est devenu au fil des années un classique de l’horreur pulp. Publié pour la première fois 1997 avant la création de BPRD et dont ZombieWorld apparait comme un germe. Cette édition contient l’intégralité du récit pour la première fois en couleurs, agrémenté d’un carnet de croquis et des couvertures originales de Mignola. »

Le Dernier Jour de Lovecraft – Janvier 2023

Enfin, un titre fait déjà ses contours pour le début de l’année 2023, avec cet album proposé au format XXL (soit 120 pages à très grand format, pour un prix de 24€). Il s’agit d’une exploration onirique et fantasmée de ce qu’a pu être le dernier jour de la vie du célèbre romancier Howard Phillips Lovecraft, narrée par l’auteur Romuald Giulivo  et illustrée par Jakub Rebelka, venant marquer une nouvelle création originale pour 404 Comics, et la première de 2023.

Voici la présentation par l’éditeur d’un projet qui s’annonce annoncée, au bas mot. « Romuald Giulivo et Jakub Rebelka (Origins, Judas…) vous narrent cette dernière journée du célèbre auteur, le dernier voyage d’un homme complexe et torturé. Durant son ultime périple l’homme fait face à ses choix, ses errances, ses renoncements et sa possible immortalité d’auteur. Conçu comme une étrange cathédrale onirique, Le Dernier Jour de Lovecraft est un roman graphique conçu comme tel, un roman de fin et de départ car toutes les fins ont un début. »

Deux choses à noter en guise de conclusion pour ce programme, que nous pourrons suivre et décortiquer au fil des mois et de l’année à venir. D’une part, cette volonté de jouer toujours tant sur les registres d’éditeurs que sur les formats d’édition – de façon à se démarquer, peut-être, des collections à dos uniformes pourtant très prisées sur le marché comics en France. « Dans le futur nous aurons plus de types de titres, plus étrange et hors des cases, et nous aurons aussi deux ou trois formats différents taille classique, XL et XXL notamment pour les titres qui peuvent y prétendre comme notre production en cours Le Dernier Jour de Lovecraft », explique ainsi Nicolas Beaujouan.

Le second constat se fait sur un catalogue qui reste modeste, pour ne pas être très restreint, alors que 404 Comics appartient malgré tout à un très grand groupe d’édition. Ce que l’éditeur explique par la nature actuelle du marché comics, que nous avons déjà expliqué au fil d’articles tout au long des derniers mois (voir le rappel en début d’article). « Tant que le marché ne retrouvera pas plus de souffle nous resterons sur 6/7 titres. » affirme le directeur de collection. « Ce serait dangereux et stupide d’en faire plus, mais nous continuerons d’aller là où on ne nous attend pas nécessairement. En tout cas nous ne nous interdirons rien tant sur le fond que sur la forme. » Un pari à relever et que nous suivrons avec attention.