Categorie

Î.-P.-É. les bibliothèques publiques offrent une collection de livres autochtones

AVERTISSEMENT  : cette histoire contient des détails affligeants.

Les insulaires qui souhaitent en savoir plus sur les cultures et l’histoire autochtones peuvent se tourner vers leur bibliothèque locale pour obtenir des ressources.

L’Île-du-Prince-Édouard Le service des bibliothèques publiques compte un nombre croissant de livres dans sa collection autochtone, qui contient des titres d’auteurs autochtones sur divers sujets touchant les peuples autochtones.

« C’est une collection que nous avons rassemblée il y a quelques années », a déclaré Grace Dawson, une bibliothécaire régionale du service, dans une interview avec Stephanie Kelly d’Island Morning.

 » Nous achetons des articles liés à la culture autochtone depuis des années. Mais nous avons décidé avec la publication de Vérité et réconciliation [Commission] et les conclusions là-bas qu’il serait vraiment utile d’avoir une collection vraiment spécifique et désignée comme notre collection autochtone. « 

L’un des principes d’être une bibliothèque publique est que nous offrons un accès gratuit à cette éducation et à cette connaissance. bibliothécaire régionale

La collection comprend des livres pour tous les âges et sur des sujets allant de la spiritualité autochtone aux traités et aux droits fonciers.

Prise de conscience renouvelée

Selon Dawson, les livres de la collection autochtone ont été distribués plus de 1 000 fois au cours de la dernière année.

La bibliothécaire régionale Grace Dawson dit que la P.E.I. La collection autochtone du service de bibliothèque est en constante augmentation. (Jessica Doria-Brown/CBC)

« Nous avons été vraiment chanceux et heureux de voir que ces ressources sont utilisées par les Insulaires », a déclaré Dawson.

Dawson a déclaré que chaque fois que le public s’intéresse de plus en plus aux problèmes qui affectent les peuples autochtones, le Service des bibliothèques publiques essaie  » de trouver des ressources supplémentaires pour en quelque sorte améliorer et élargir la collection afin de répondre à ces besoins « .

Le sujet des pensionnats a de nouveau pris de l’importance à l’échelle nationale après des rapports préliminaires faisant état de la découverte des restes de 215 enfants sur le site d’un ancien pensionnat à Kamloops lors d’une enquête sur le terrain.

Dawson a déclaré que le Service des bibliothèques publiques possédait de nombreux livres liés aux pensionnats.

Certains de ces titres incluent le livre d’images I Lost My Talk de la poétesse mi’kmaw Rita Joe, et Indian School Road.

Éducation et réconciliation

Dawson croit que l’accès du public aux livres et aux ressources sur les communautés autochtones peut contribuer à la  » voie vers la réconciliation « .

« Je pense que l’éducation et la connaissance sont tout », a déclaré Dawson. « L’un des principes d’être une bibliothèque publique est que nous offrons un accès gratuit à cette éducation et à cette connaissance.

« Ce sont des sujets que nous n’avons peut-être pas appris à l’école, et la bibliothèque devient donc une très bonne ressource pour que les individus se renseignent davantage sur ces questions et puissent en parler plus librement et de manière plus éduquée. »

Les Insulaires peuvent en savoir plus sur la collection autochtone sur le site Web du Service des bibliothèques publiques ou en appelant leur succursale de bibliothèque locale.

Un soutien est disponible pour toute personne touchée par son expérience dans les pensionnats et pour celles qui sont déclenchées par les derniers rapports. Une ligne d’écoute téléphonique nationale pour les pensionnats indiens a été mise en place pour fournir un soutien aux anciens élèves et aux personnes touchées. Les gens peuvent accéder à des services d’aiguillage émotionnel et de crise en appelant la ligne de crise nationale 24 heures sur 24 : 1-866-925-4419.

Plus de CBC P.E.I.