Categorie

Le partage de fake news en baisse sur Facebook et Twitter au premier trimestre 2021

Le logo de Facebook sur un smartphone.

Durant les trois premiers mois de l’année 2021, les fake news ont été moins partagées sur Twitter et Facebook. Dans le même temps, le partage d’informations provenant de médias de confiance à augmenter.

Il y a eu moins de fake news qu’avant sur Facebook et Twitter en ce début d’année 2021. C’est la conclusion des analystes de l’initiative Digital New Deal, lancé par le German Marshall Fund.

Une étude publiée fin mai révèle une baisse de 60 % des partages de contenu de désinformation par les comptes vérifiés sur Twitter, et une baisse de 15 % des interactions des internautes avec des publications trompeuses sur Facebook, rapport Presse-Citron.

Pour leur étude, les chercheurs se basent sur les chiffres de la société d’analyse des réseaux sociaux NewsWhip.

Ils sont identifiés, dans l’étude.

Karen Kornbluh, directrice de l’initiative Digital New Deal, s’est félicitée de ces chiffres.

 » Cette baisse encouragée montre qu’elles bénéficient en fait d’outils efficaces pour s’attaquer à la désinformation à la source, a-t-elle déléguée. Nous encourageons les plateformes à continuer à prendre des mesures proactives au lieu de prendre des mesures à des efforts efficaces contre les contenus qui sont déjà devenus viraux. « 

L’absence de Donald Trump à prendre en compte

Conséquence logique de cette baisse  : le nombre d’interactions avec des publications de médias de confiance est en progression. Cela tient à une meilleure hiérarchisation des contenus dans le fil d’actualité de Facebook, ce qui conduit à une priorisation des sources pour les utilisateurs.

La suppression du compte Facebook de Donald Trump en janvier dernier a aussi pu jouer un rôle important dans ces chiffres. Une semaine après cette décision du réseau social, une baisse de 73 % des fausses nouvelles électorales postées sur les grandes plateformes ont été observées par Zignal Labs.